Systèmes d’exploitation mobiles : La transition vers l’Android

Le paysage des systèmes d’exploitation mobiles a considérablement évolué au cours de ces dernières années. La transition à partir des systèmes Windows® existants est en bonne voie. Bien que la feuille de route propose plusieurs choix distincts, les compromis inhérents à ces derniers sont désormais plus clairs. Talice revient sur ces éléments et expose les solutions recommandées.

Petit historique sur les systèmes d’exploitation mobiles

Pour la petite histoire – il y a dix ans-  les systèmes d’exploitation pour les appareils mobiles professionnels étaient fournis par Microsoft, Windows CE et Windows Mobile proposaient alors les fonctionnalités et caractéristiques requises pour le déploiement professionnel tandis qu’un écosystème robuste d’outils développeurs et d’offres de tiers permettaient aux clients de créer la solution dont ils avaient besoin pour gérer et exploiter efficacement leur entreprise.

Rétrospectivement parlant, Apple venait tout juste de présenter son premier iPhone… De son côté Google avait acquis Android™ quelques années auparavant et n’avait pas encore mis de téléphone sur le marché. Les fonctionnalités d’entreprise dans iOS et Android ne sont apparues que bien des années plus tard et ont d’abord évolué lentement alors qu’Apple et Google ont veillé à développer rapidement le marché des téléphones.

Les fabricants d’équipements d’origine Google et les tiers ont commencé à développer pour le système d’exploitation open source Android, des extensions offrant des fonctionnalités de gestion des périphériques et un contrôle accru sur les actions des utilisateurs tout en ajoutant une assistance pour les réseaux Wi-Fi industriels et des capacités de lecture de codes à barres. C’est ainsi que sont apparus les premiers appareils Android ciblant les déploiements professionnels. Plusieurs séries d’améliorations ont ensuite suivi, de même que l’élargissement des offres proposées du fait de la réaction positive des clients face aux interfaces tactiles conviviales et à un écosystème grandissant d’applications et de développeurs. Cette approche entrepreneuriale a toutefois conduit à une fragmentation.

Plus le système d’exploitation de base était modifié, plus il s’éloignait de la norme et plus il devenait compliqué d’exécuter les applications sur les produits de différents fournisseurs. Enfin il était aussi moins probable que des appareils considérablement modifiés migreraient rapidement vers la version suivante du système d’exploitation de base.

Systèmes d’exploitation hérités

Les clients qui utilisent actuellement des applications qui nécessitent un système d’exploitation Microsoft hérité (Windows CE 6 ou Windows Mobile/Windows Embedded Handheld 6.5) seront bientôt confrontés à la fin du support de leur plate-forme. La question de la migration se pose donc. Le support principal qui comprend des mises à jour régulières n’est déjà plus assuré pour ces deux systèmes. Le support Microsoft étendu (résolution des problèmes de sécurité) prendra fin début 2018 pour Windows CE 6 et début 2020 pour Windows Embedded Handheld 6.5. Une fois ces dates passées, les fournisseurs ne pourront plus fournir de correctifs en cas de détection d’une vulnérabilité ou d’une erreur dans le code de Microsoft. C’est notamment pour cette raison que de nombreux clients ont commencé à planifier la migration vers de nouvelles applications fonctionnant sous un système d’exploitation moderne.

Afin de gagner du temps pour prendre des décisions, il est possible d’opter pour une offre matérielle capable de prendre en charge plusieurs systèmes d’exploitation. Les ordinateurs portatifs des gammes CN75 et CK75 d’Honeywell, ainsi que l’ordinateur portatif CN51 d’Honeywell, sont compatibles avec Windows Embedded Handheld et Android. En outre, les clients qui choisissent Windows Embedded Handheld pourront basculer ultérieurement leurs appareils vers Android. De cette manière, les applications héritées existantes peuvent continuer de fonctionner jusqu’à ce que l’entreprise soit prête à migrer vers Android, le moment venu, par l’exécution d’une simple conversion du logiciel basée sur les champs. Ce processus n’implique aucun frais matériel, seul un faible investissement logiciel est nécessaire…

Honeywell propose des solutions pour les trois principaux systèmes d’exploitation dédiés aux espaces professionnels mobiles difficiles : Android, iOS et Windows. Pendant plusieurs années, Honeywell est restée neutre quant au choix du système d’exploitation des ordinateurs mobiles, encourageant les clients à tenir compte de nombreux facteurs pour déterminer le meilleur système d’exploitation pour leur environnement particulier.  Par ailleurs, Android reste un système d’exploitation fiable qui utilise des techniques d’isolation des applications et de prévention des codes malveillants pour fournir un haut niveau de sécurité à l’utilisateur. La mise en œuvre de techniques de verrouillage via une MDM ou Honeywell Enterprise Launcher permet de réduire davantage le risque d’intrusion d’un programme malveillant en limitant les actions de l’utilisateur et les applications exécutables sur le système.

2018-09-07T10:54:57+00:00